Communiqué de presse: L’Arabie saoudite continue de lutter contre le terrorisme et l’extrémisme à sa source


LE ROYAUME D’ARABIE SAOUDITE REAFFIRME SON COMBAT CONTRE LA RADICALISATION, L’EXTREMISME ET LE TERRORISME

•         L’Arabie saoudite continue de lutter contre le terrorisme et l’extrémisme à sa source.

•         L’Arabie saoudite condamne sous toutes ses formes le terrorisme, ses partisans et ceux qui le justifient.

•         Le Royaume combat depuis des années la radicalisation, l’extrémisme et le terrorisme.

•         L’Arabie saoudite continue de lutter contre le financement du terrorisme.

•         L’Arabie saoudite continuera de travailler en étroite collaboration avec ses partenaires internationaux pour éradiquer l’extrémisme.

 

BRUXELLES – le 10 février, 2017 – Il existe aujourd’hui, à propos de l’Arabie saoudite, un certain nombre de préjugés qui ne reflètent pas la réalité de ce pays. Les faits démontrent qu’en aucun cas le Royaume ne finance ni ne soutient aucune institution radicale en Belgique ou dans tout autre pays. En Belgique, en Arabie saoudite et à travers le monde, le Royaume est pionnier en matière de déradicalisation, abordant le problème du terrorisme à sa racine – un fait qui reste trop peu connu.

L’Arabie saoudite est elle-même touchée par de nombreux attentats au même titre que l’Europe – attentats qui cherchent à déstabiliser le pays et à terroriser les citoyens. C’est la raison pour laquelle le Royaume a entrepris un certain nombre d’initiatives et de mesures pour combattre le terrorisme sur tous les terrains. A titre d’exemple, l’Arabie saoudite joue un rôle clef dans la coalition internationale qui combat les groupes terroristes. Elle applique par ailleurs un système de contrôle financier très strict, conformément aux principes internationaux établis par le Groupe d’action financière (GAFI), dont les recommandations sont reconnues comme étant la norme internationale en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et contre le financement du terrorisme. Dans le même temps, le Royaume a mené une campagne rigoureuse pour contrôler la collecte de fonds dans les mosquées et dans les lieux publics. Il a aussi interdit les transferts internationaux d’argent des organismes de bienfaisance saoudiens pour s’assurer que les fonds ne peuvent être utilisés par des extrémistes.

Sur la scène internationale, l’Arabie saoudite travaille avec ses partenaires, y compris avec les autorités belges et européennes, pour lutter contre le terrorisme, son financement et les idéologies extrémistes à sa source. Avec l’Autriche et l’Espagne, l’Arabie saoudite est un membre fondateur du Centre KAICIID, une organisation intergouvernementale qui promeut activement le dialogue entre les peuples de différentes religions et cultures pour lutter contre les peurs et encourager le respect mutuel. Le Centre a joué un rôle central dans la création du Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme (UNCCT), pour lequel il a contribué à hauteur de 110 millions de dollars.

Malgré les rumeurs et les récupérations politiques, et à l’issue d’une enquête menée l’année dernière, le gouvernement belge a constaté qu’aucun propos extrémiste n’était tenu à la Grande Mosquée de Bruxelles. Cette constatation a été confirmée par les ministres belges de l’Intérieur et de la Justice, Messieurs Jan Jambon et Koen Geens, ainsi que par les services de sécurité belges, qui ont également noté que la mosquée et son financement étaient régulièrement contrôlés et vérifiés sans qu’aucune anomalie n’ait été détectée.

C’est grâce à ce types de coopération que l’Europe et les États-Unis ont profité de l’expérience de l’Arabie saoudite dans la lutte contre le terrorisme – et peuvent continuer à en tirer parti. Il y a, par exemple, matière à s’inspirer du travail du Mohammed bin Naif Counselling and Care Centre, qui œuvre à déradicaliser et réhabiliter les extrémistes, ainsi que de l’Assakina Campaign for Dialogue, qui s’emploie à corriger les mauvaises interprétations violentes des doctrines islamiques et qui promeut la modération contre l’excès. Le Royaume d’Arabie Saoudite continuera de travailler en étroite collaboration avec ses alliés, y compris la Belgique, pour aider à identifier et à éradiquer l’extrémisme, à empêcher le recrutement terroriste et à prévenir d’autres attaques terroristes. Nous ne pouvons répondre aux attaques et aux critiques qui nous sont adressées qu’avec un discours de vérité – ainsi nous espérons être entendus à l’aune des faits et seulement des faits.

  • February 11, 2017